Culture & Démocratie

Aller au contenu principal

Les chantiers

Culture et prison

Caverne et démocratie

Ce travail a comme ambition de contribuer, modestement, à faire changer de regard, ouvrir les horizons sur ce lieu reculé de nos sociétés démocratiques, auquel nous n’avons accès la plupart du temps que par procuration, via les prismes médiatique et politique, et de montrer comment l’activité artistique peut contribuer à ce « changement de regard ». La posture, toutefois, n’est pas d’ériger l’art comme un remède à tous les maux, mais plutôt au même titre que la formation ou encore le sport, comme une des pièces essentielles d’un énorme puzzle à réinventer.

Pour tenter de passer des ombres à la lumière, je suis partie à la rencontre des gens qui vivent le quotidien de la prison, les acteurs de « premières lignes » : des anciens détenus, des assistants de surveillance pénitentiaires et des travailleurs sociaux. Pour compléter le propos, j’ai également interrogé des sociologues et des artistes, qui ont la possibilité de tisser d’autres formes de relations avec le personnel et les détenus.

Davantage encore que toutes les autres personnes participant à la vie carcérale, les détenus, par l’enfermement, restent niés dans leur possibilité d’être porteur d’un discours qui compte, qui prenne part dans l’espace public, en ne devenant plus qu’objet du discours des autres.

Au sein de la prison, les ateliers artistiques apparaissent comme les seuls endroits où cette prise de parole est peut-être rendue possible. Pourtant, lorsque ce même discours franchit les murs de la prison et peut s’exprimer librement dans l’espace public, il se heurte à des limites

Lucile Beaudot

La publication « Caverne et Démocratie » est divisée en trois chapitres principaux : un bref exposé de ce qu’est la prison en Belgique, ensuite de ce qu’est le travail social en ce lieu et enfin de ce qu'y sont les pratiques artistiques en prison. Cette publication est destinée aux artistes désireux de mettre en place des projets en milieu carcéral afin qu’ils sachent « où ils mettent les pieds » mais aussi à quiconque s'intéresse à la question carcérale.

Documents

> Consultez, téléchargez ou commandez Caverne et Démocratie

Contexte/événement

Nous avons rencontré Lucile Beaudot fin 2012, elle cherchait un lieu/projet de stage pour sa dernière année de MIAS. Elle venait de l’école sociale de Liège HELMO/ESAS. En prenant en charge, en tant que structure d’éducation permanente, un stage d’un étudiant en école social, Culture & Démocratie donnait justement corps à une revendication que la commission Culture et travail social adresse aux écoles sociales, à savoir, permettre à leurs étudiants de faire des stages dans des structures culturelles.

C’est sur l’axe “culture et prison” que Lucile a souhaité travailler. La brochure Echos et résonnances éditée par C&D et le Réseau Art et Prison, en 2007, étant quasiment épuisée, il était temps de concevoir une nouvelle publication sur les pratiques artistiques en milieu carcéral. Lucile Beaudot allait nous y aider ! Nous lui avons donc confié la mission de travailler sur une publication qui fasse le difficile exercice d’informer, de “promouvoir” et de critiquer...

Intervenants

Lucile Beaudot
Baptiste De Reymaeker
Juliette Béghin

Partenaires

L’école sociale de Liège HELMO/ESAS