Culture & Démocratie

Aller au contenu principal

Les chantiers

Festif'Art, Culture et Travail social

Pour décrire le monde moderne, fragmenté, pixellisé, Max Weber a utilisé le concept de "désenchantement". Tant il est vrai que notre monde, désormais, est celui de la rationalité, de la science, des techniques, de l'économie et des finances ; un monde où tout est contrôlé, prouvé, approuvé, testé et disséqué. Un monde, enfin, où les sens, les valeurs, les engagements et les enthousiasmes se perdent dans les logiques les plus matérialistes.
Au "désenchantement" s'est substituée "l'enivrance" du monde : le culte du succès, de la performance et de l'efficacité, le tourbillon de la gloire, fût-elle aussi et surtout éphémère.

Face à ce constat, il est possible de se résigner. Mais ce n'est pas citoyen. Mais ce n'est pas humain.

Peut-être, alors, le "réenchantement" du monde passe-t-il par une sphère plus subtile que celle de la raison : celle de l'art, qui la transcende. Est-il possible de penser que l'art puisse compenser ces pertes de valeurs, d'identité et de sens ? Assurément.

Les pratiques artistiques peuvent conduire à un réel "réenchantement" du social, un processus qui permet au travailleur social de retrouver le sens de sa pratique et, corollairement, de son identité.

Comme le souligne à juste titre Herbert Marcuse : "L'art ne peut rien faire pour empêcher la montée de la barbarie [...] [car il] ne peut pas changer le monde, mais il peut contribuer à changer la conscience et les pulsions des hommes et des femmes qui pourraient changer le monde" (Contre-révolution et révolte, Paris, Seuil, 1972, p. 152).

Documents

Télécharger (pdf) les actes des la rencontre, publiés dans la revue Travailler le social #45-46 - Festif'Art Culture et Travail social / Réenchanter le social, coédition Cardijn-Publications et Culture & Démocratie, 2013.

Télécharger le dépliant (pdf)

Enregistrements audio de la journée

Contexte/événement

"Festif'art, culture et travail social", colloque organisé par l'Institut Cardijn pour ses 90 ans - Mars 2012

Intervenants

Paul Biot: président du Comité de Concertation des Arts de la Scène et administrateur de Culture et démocratie,

Jean Blairon: docteur en philosophie et lettres, formateur d'adultes, directeur de l'asbl RTA (Réalisation téléformation animation),

Christian Boucq: animateur et formateur au Centre d'Information et d'Education Populaire du Moc,

Louise Carlier: licenciée en sciences sociales, DEA interuniversitaire en sociologie, doctorante et chercheuse au GRAP,

Pascale Champagne: psychanalyste pour adolescents et adultes et fondatrice du Théâtre de l'Eclair,

Gérard Creux: docteur en sociologie, attaché de recherche à l’IRTS de Franche-Comté,

Roland de Bodt: directeur de recherche à l’Observatoire des politiques culturelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles,

Jean De Munck: professeur de sociologie et de philosophie sociale à l’UCL et à l’Université Paris X,

Alain de Wasseige: auteur de Refonder les politiques culturelles,

Caroline Fischer: ergothérapeute,

Jean Florence: philosophe, psychologue, psychanalyste et professeur émérite de l’UCL,

Jean-Louis Genard: philosophe, docteur en sociologie et doyen de la Faculté d’architecture de l’Université libre de Bruxelles,

Jean Hurstel: auteur, président du réseau « Banlieues d’Europe »,

Serge Hustache: député provincial du Hainaut, chargé du patrimoine et administrateur du Centre d’action touristique des provinces wallonnes,

Carine Jansen: licenciée en histoire contemporaine,

Alain Lapiower: directeur de Lézarts Urbains,

Philippe Lyet: docteur en sociologie, formateur-chercheur à l'IRTESS et responsable du Master en Développement social de l'Université de Bourgogne,

Christine Mahy: présidente du réseau belge de lutte contre la pauvreté,

Christian Maurel: docteur en sociologie et philosophe,

Werner Moron: artiste plasticien,

Claudio Pescarollo: directeur du Groupe d’Animation de la Basse-Sambre (GABS),

Christophe Pittet: professeur à la Haute Ecole fribourgeoise du travail social en Suisse et doctorant en sociologie,

Muriel Ruol: maître en sciences économiques et docteur en philosophie,

Claire Tefnin: comédienne,

Patrice Vareltzis: auteur, sujet du documentaire L'Homme qui ne voulait pas être fou,

Philippe Vauchel: comédien.

Partenaires

Institut Cardijn Haute Ecole Louvain en Hainaut