Culture & Démocratie

Aller au contenu principal

Les pro-
ductions

Les productions de Culture & Démocratie, consultables sur ce site, sont soit des publications papier et/ou électroniques, soit des documents audio et vidéo. Les productions, conçues et diffusées par Culture & Démocratie, s’inscrivent dans le cadre de sa mission d’éducation permanente. Parmi celles-ci, le Journal embrasse un thème précis et rassemble des contributions multiples.

Télécharger l'état des lieux de la rencontre-débat Du Bon Usage de la folie (pdf).

Rapport

Théâtre et psychiatrie : du bon usage de la folie (état des lieux)

Une nation se reconnaît à la façon dont elle traite ses marginaux : en nommant ceux qu’elle perçoit et place à la marge d’elle-même elle définit sa vision de la normalité. (…) ce qui a trait à la maladie mentale et à la folie appartient fondamentalement à la culture politique de chaque nation. Il est indispensable que ces normes qui ont pour effet de dire qui est quoi, soient interrogées dans le champ de la culture. Et plus précisément d’une culture de la démocratie.

Paul Biot

Ainsi s’ouvre l’introduction dialoguée de cette publication. Dans cette recherche du bon usage de la folie, la commission Art et Santé de Culture et Démocratie s’interroge avec prudence sur « les dogmes théâtraux qui viendraient régir le travail artistique en milieu de soin (…) en ne laissant pas nos fantasmes d’hommes de théâtre venir aliéner le « mouvement » parce ce que nous cherchons «le juste» » , mais avec la conviction que « l’action politique commence toujours par un bouleversement de la norme culturelle» .

Ici et là, des colloques, des rencontres ont tenté d’éclaircir le rapport entre ces deux univers a priori distincts sinon distants, celui de l’art et celui du soin. Cette publication reprend les avancées récentes de la réflexion en ce domaine, elle souhaite faire un état des lieux dans l’exploration du rapport particulier –ou non- au public, le désir des artistes et autres intervenants qui s’impliquent dans cette dimension de la création, la plus souvent collective, et le rapport à l’institution, à l’écart de tout dispositif d’art-thérapie.

La publication fait une place importante à diverses pratiques ainsi qu’aux actes d’autres débats qui l’auront précédé, notamment lors des Rencontres « L’art en difficultés» organisées à Paris en 2004 par Cassandre /Horschamp. Elles réunissaient des compagnies théâtrales qui en France associent la création et la réflexion sur un enjeu qui « loin de satisfaire d’une attitude compassionnelle, relève de l’avenir de notre civilisation » évoquant « un véritable ressourcement de l’art pour que la création redevienne la pratique d’échange symbolique qu’elle ne devrait jamais cesser d’être comme un outil pour accéder à une humanité plus grande »