14 Résultats
Art & Craft. Artisanat et culture populaire
Thibault Scohier
Le travail de William Morris, poète, écrivain, conférencier, dessinateur et artisan britannique, a marqué durablement le mouvement ouvrier anglais jusqu’au XXe siècle. Il défendait une société utopique où l’artisanat serait devenu pour toutes et tous une pratique de l’art au quotidien. Portrait en bref.
Lire la suite
Marine Martin
Renaud-Selim Sanli
Si le tatouage n’est pas à proprement parler un phénomène de masse, il se popularise à vitesse grandissante et les salons de tatouage fleurissent dans les rues des villes européennes. On compterait aujourd’hui 10 % de la population française tatouée et 15 % pour les États-Unis. Il est donc indéniablement devenu un vecteur important d’expression des cultures populaires. Marine Martin, dont les dessins parsèment ce numéro, est tatoueuse chez Purple Sun, salon qu’elle a co-fondé dans le quartier des Marolles en 2015.
Lire la suite
L’art brut : singularité, hermétisme et spontanéité culturelle
Entretien avec Matthieu Morin
L’art brut est-il un art populaire ? Si tous deux partagent la spontanéité et l’ouverture au monde extérieur, Matthieu Morin les distingue radicalement. Pour l’auteur de l’ouvrage Des pépites dans le goudron (Frémok, 2019), l’art brut est « un art qui s’ignore »,il relève d’une extrême singularité, d’une spontanéité vitale qui n’en est pas moins attachée à un contexte d’existence, mais au contraire de l’art populaire, il n’a pas de caractère collectif. Et si l’art brut permettait de redessiner des frontières poreuses entre culture, art et production de masse ?
Lire la suite
Keith Haring ou l’émancipation revendiquée du Pop Shop
Alberta Sessa
Dans le contexte de l’hyper-industrialisation, « populaire » est surtout synonyme de production de masse. C’est ce contexte qui voit l’émergence du pop art dans les pays occidentaux durant la seconde moitié du XXe siècle. Artiste engagé, décrié par le milieu artistique traditionnel, résolu à rendre l’art accessible à tou·tes, Keith Haring est l’une de ses figures emblématique aux États-Unis.
Lire la suite
La mascarade, pratique populaire universelle
Entretien avec Clémence Mathieu
Les traditions carnavalesques sont par essence des traditions populaires – portées par les populations. À Binche, un musée y est consacré : le Musée international du Carnaval et du Masque, qui fait la part belle au carnaval de Binche et à ses objets rituels, mais aussi aux folklores et carnavals de Wallonie et du reste du monde. Clémence Mathieu évoque sa genèse et la place de ces rituels folkloriques dans la société, de l’Antiquité à nos jours.
Lire la suite
Out & High - Quelques clefs sur la question du populaire dans les arts plastiques
Joël Roucloux
« Méditer sur les distinctions entre art savant et art populaire revient toujours à interroger les frontières de l’art tout court. » Comment ces interrogations ont-elles traversé l’histoire contemporaine dans le champ des arts plastiques ? Joël Roucloux donne ici quelques balises, en s’arrêtant notamment sur le travail du critique d’art Champfleury, auteur d’un essai sur l’imagerie populaire, qui, en portant l’attention sur les arts non académiques comme les images d’Épinal ou l’artisanat, influencera tant les artistes « savant·es » français·es que les historien·nes de l’art après lui.  
Lire la suite
L'envie irrépressible de créer
Entretien avec Carole Alden
Free Translation est une exposition internationale multidisciplinaire de travaux réalisés à l’issue d’un appel à contributions diffusé auprès de détenu·es, ex-détenu·es et de personnes touchées par l’emprisonnement. C’est par l’intermédiaire de cette plateforme que l’artiste Arlene Tucker a rencontré Carole Alden. Par la pratique artistique, l’échange de courriers et le dialogue sont explorées différentes idées préconçues, attentes, projections et formes d’expressions. C’est de l’exposition que les « Free Translation Sessions » sont nées. Lors de ces rassemblements, on crée, on interprète, on regarde et on discute les travaux reçus. Le partage d’histoires personnelles, l’expérimentation de techniques artistiques, l’écoute de points de vue subjectifs peut contribuer à guider les démarches artistiques et à mettre en lumière différents parcours de vie.
Lire la suite
Vivre et rêver avec le conte
Anna Angelopoulos
À la différence des mythes, dont les héros et héroïnes étaient bien réels pour les sociétés anciennes, les contes populaires sont des récits de fiction, ancrés dans un espace-temps imaginaire. Quels liens et rapports de croyance entretenons-nous néanmoins avec eux ?
Lire la suite
Lire sur le conte en milieux de soins : Le saut de la grenouille
Hélène Hiessler
Hopi’Conte est un projet pionnier qui a débuté à Bruxelles en 1993, et a pris la forme d’une asbl en 1995. Il rassemble onze conteuses qui, depuis vingt-cinq ans, racontent des histoires aux enfants dans les lieux de soins, d’accueil et d’enfermement. Le saut de la grenouille est né de leur désir de transmettre leur pratique. C’est un livre polyphonique où se croisent les voix des conteuses Anne Henrion, Claire Goethals, Marie-Thérèse Lebrun, Cécile Swaeles, Françoise Van Innis, Patricia Kawa, Christine Delwart, Katicha De Halleux, Peggy Snoeck et Sylvie Monchin, mais aussi celles d’autres auteur·e·s connu·e·s ou inconnu·e·s de contes, poèmes et essais dont les extraits choisis émaillent les pages du livre.
Lire la suite
Représentation de l’exil et assignation
Hamedine Kane
Je m’appelle Hamedine Kane, je suis artiste, réalisateur et je fais des installations vidéos. Je suis en Belgique depuis dix ans. Quand je suis arrivé en Belgique, je me suis d’abord retrouvé au centre d’accueil d’Yvoir dans le namurois, dans le cadre de ma procédure de demande d’asile. J’y ai vécu quelques années avant de venir m’installer à Bruxelles. Ce sont les rencontres que j’ai faites ici qui m’ont amené à me confronter à certaines pratiques artistiques, au cinéma puis aux arts plastiques.
Lire la suite
Françoise Pétrovitch
Sabine de Ville
Le Centre de la gravure et de l’image imprimée a exposé Françoise Pétrovitch en 2018. Une exposition intitulée À vif, titre pertinent au regard du travail incisif et puissant développé par l’artiste.
Lire la suite
Pourquoi déplorer la multiplication des œuvres d’art sur la « crise des réfugiés » ?
Jerome Phelps
La plage, la pose rappellent l’image d’abord choquante, désormais emblématique du petit Alan. Toutefois, le petit enfant syrien n’apparait nulle part. À sa place – regardez ! – c’est Ai Weiwei !
Lire la suite
Une porte d’entrée vers l’autre
Laurie Hanquinet
Une vidéo, documentaire ou de fiction, peut aider ceux et celles qui la regardent à s’ouvrir à des réalités qui leur sont étrangères, à mieux les comprendre et, peut-être, mieux les accueillir. En choisissant l’exemple du Centre Vidéo de Bruxelles (atelier de production audiovisuelle et association d’éducation) et de trois films d’ateliers réalisés par des citoyens marginalisés – primo-arrivants ou allocataires sociaux –, Laurie Hanquinet rappelle comment le film peut, aussi bien devant que derrière la caméra, ouvrir des espaces de parole et de revendication politique.
Lire la suite
Constellations de l’exil
Entretien avec Karolina Markiewicz et Pascal Piron
De documentaires en installations vidéo, d’installations en expériences virtuelles, les artistes et enseignant·e·s Karolina Markiewicz et Pascal Piron interrogent le langage de l’image à partir de ses différentes formes. Un questionnement sur notre société à travers les thèmes de l’exil des jeunes et des questions mémorielles.
Lire la suite
bruxelles  
Suivez-nous :