Culture & Démocratie est une plateforme de réflexion, d’observation, de sensibilisation et d’échange sur ce qui lie la culture et la démocratie.

Voulez-vous rester informé·es ?

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle !

Abonnez-vous

Avec cet ouvrage, la collection des « Neuf essentiels » s’enrichit d’un dixième opus quelque peu différent des précédents. Si le principe reste le même : des textes introductifs donnant les balises de la réflexion proposée et une sélection de ressources pour la documenter, l’outiller et/ou aller plus loin, il s’agira ici – au-delà d’une thématique à explorer – d’inviter à réfléchir au type de société que nous voulons aujourd’hui, et au changement de modèle culturel que cela implique.

Lire

Vous pouvez désormais payer vos publications, commandes et abonnements en Zinne, la monnaie locale de Bruxelles 🔄💰

Il s’agit d’une initiative citoyenne basée sur un système de gouvernance démocratique et en grande partie bénévole.

Lire

Dans le sillage de la parution du Journal de Culture & Démocratie n°57 sur les rituels, nous organisions le 2 décembre 2023 la rencontre « Ritualités collectives » au cinéma Nova, en collaboration avec plusieurs de ses contributeur·ices. En voici les traces augmentées de diverses contributions.

Culture & Démocratie questionne la culture sound system dans le cadre d’une interrogation plus globale : comment peut-on se donner de la force et se doter d’outils d’émancipation par des actions, créations, moments collectifs musicaux ritualisés ?
Quelles pratiques sont susceptibles de réparer le monde, d’inventer d’autres modes d’existences collectifs pour mieux vivre ensemble demain ?

Lire
/ 2024

Anaïs Vaillant

Lors de la discussion « Ritualités collectives », la question de l’appropriation culturelle a été soulevée par plusieurs participant·es, principalement en lien avec les pratiques héritières des sound systems jamaïcains, mais pas uniquement. Depuis plusieurs années, elle émerge régulièrement dans le domaine de la musique, visant aussi bien la scène reggae ou le milieu du hip-hop − deux genres musicaux largement mainstreamisés et marchandisés − que l’importation dans les pays occidentaux d’expressions musicales traditionnelles souvent rangées par les industries culturelles sous l’étiquette largement décriée de « musiques du monde » (issues) de pays non-occidentaux.
L’ouvrage Les mots du contre-pouvoir définit l’appropriation culturelle comme un « usage irrespectueux par les membres d’une culture dominante d’éléments culturels produits par les membres d’une culture dominée, qui les dépouille de leur sens originel et les réduit à leur valeur esthétique ou folklorique. […] La limite entre hommage et appropriation peut souvent être tracée au niveau du bénéfice financier ou symbolique que l’on peut tirer d’autres culturesn. »
L’anthropologue Anaïs Vaillant a consacré son travail de thèse de doctorat aux appropriations européennes de pratiques musicales brésiliennesn, avant de revenir sur le sujet dans un article plus récentn. Au départ de ses recherches, elle répond ici à nos questions, inspirées par les problématiques soulevées lors de la rencontre du 2 décembre dernier.

Lire
art contemporain

Pierre Hemptinne

Aux Abattoirs de Toulouse, une exposition sur les convergences entre travail de la terre et travail de l’imaginaire. Y sont rassemblés les éléments indispensables à inventer une chaine alimentaire autour du récit collectif d’une planète à rendre à nouveau habitable. Toute une poétique et une politique du vivant, dont dépend notre futur, et incompatibles avec les narratifs de l’extrême droite.

À paraitre : le prochain numéro du Journal de Culture & Démocratie sera consacré à la même thématique, une réflexion sur le devenir souhaité de notre chaine alimentaire.

Lire

Mais que sont les rituels ? Quel rapport entretenons-nous avec eux et que produisent-ils ? Pour la philosophe Maririta Guerbo, qui introduit ce dossier, « les conditions du rituel sont la croyance en un récit et la prise du collectif sur l’individu ». Questionner nos rituels revient donc à s’interroger sur les croyances qui structurent notre société et la façon dont nous choisissons, individuellement et collectivement, de nous y inscrire, d’y contribuer. Le récit néolibéral dominant, en glorifiant la croissance, la valeur marchande et l’individualisme, a colonisé l’imaginaire avec de nouveaux rituels consuméristes tels que le Black Friday ou l’organisation de méga-évènements sportifs et culturels aux empreintes carbone monstrueuses, tout en multipliant et en banalisant les rites de célébration de soi, comme en témoigne l’immense succès des ouvrages de développement personnel.

Lire
politique

Le Conseil d’administration de Culture & Démocratie

Bientôt auront lieu les élections européennes. À l’heure actuelle, l’extrême droite triomphe dans plusieurs pays. Il n’est plus inimaginable qu’elle puisse se constituer un groupe influent à l’Europe. Déjà, les « valeurs » sur lesquelles elle base ses succès, rythment la vie politique : migration, remplacement, déclassement, identité, frontières, c’est toute une culture d’extrême droite qui empoisonne les débats. Comme le confirme le pacte sur l’immigration et l’asile adopté par les 27 et le Parlement européen (20/12/23) ; Un pacte dit-on fortement influencé par Viktor Orban. Et la démocratie de s’affaiblir, s’étioler. L’antidote peut-il être culturel et démocratique ?

Lire

Donnant corps à un projet pensé au sein du groupe de travail « Droits culturels » de Culture & Démocratie, et coordonnée par l’association, la Plateforme d’observation des droits culturels en Fédération Wallonie-Bruxelles a été lancée en mai 2019. Elle a pour vocation de rassembler différents points de vue autour des droits culturels – acteur·rices de terrain, opérateur·rices culturel·les, chercheur·ses, … – afin de les problématiser et d’en fournir de nouvelles clés de lecture, adaptées aux différentes réalités de terrain du champ socioculturel.

Lire plus

Présentation et commentaire de ces livres au sein du Neuf essentiels pour des politiques culturelles réparatrices.

Lire

Dans le cadre de sa mission d’éducation permanente Culture & Démocratie produit plusieurs analyses par an. La plupart sont éditées dans le Journal de l’association, d’autres paraissent dans des publications extérieures.

Lire
Journal / 57

Françoise Tulkens, Thibault Galland, Vincent Lefebve

La crise climatique a donné lieu à des mobilisations des institutions juridiques et aux processus de constitution du droit afin de répondre aux besoins de justice. La traduction de préoccupations et de questionnements réels en termes juridiques n’est pas dénuée d’aspects ritualisés qui participent au débat collectif sur notre relation à l’environnement, notamment à travers le terme « écocide ». Cette ritualité prend la forme de deux mouvements, deux dynamiques, du haut vers le bas et du bas vers le haut. Que retenir de ces nouvelles mobilisations du droit pour une justice climatique ?

Lire

Pour son 30ème anniversaire, Culture & Démocratie consacre un deuxième numéro de son journal à identifier et rendre accessible l’émergence de rituels positifs et bienfaisants, amorces de fictions qui renforcent le besoin d’une culture des communs, reliés à des pratiques du changement qui ne se conçoivent pas sans l’intelligence collective, ADN de la démocratie. Autant de manières de repenser la place des émotions, de renouer raisonnablement avec la magie et l’invisible, de retisser des liens réparateurs avec le vivant et entrevoir la possibilité d’une autre éco-politique locale, globale, mondiale.

Lire
politique

Luc Carton

L’incertitude grandit sur la capacité des démocraties libérales de s’ordonner encore aux droits humains. La crise de l’accueil des personnes exilées est l’un des symptômes les plus flagrants du risque de naufrage des États de droit, à l’échelle de l’Europe entière. Un processus de « déshumanisation » est en cours.

Lire

Ce catalogue inventorie et présente toutes les publications disponibles de Culture & Démocratie en date du 01/01/2024.

On y trouve aussi bien les parutions téléchargeables au format PDF sur notre site que les éditions papier, ainsi que des instructions pour vous les procurer. Bonne lecture !

Lire
bruxelles  
Suivez-nous :