6 Résultats
Le capitalisme patriarcal – Silvia Federici
Hélène Hiessler
Traduit de l’anglais et de l’espagnol par Étienne Dobenesque La Fabrique, 2019, 192 pages.
Lire la suite
Noire(s) et Flamboyante(s). De la Tyrannie du Silence aux Joies de la Colère
Lucile Choquet
Au départ de son expérience personnelle, Lucile Choquet interroge : qui donne la parole, qui la contrôle ? Quel « nous » pour les voix invisibilisées ? Comment permettre l’émergence de celles-ci ?
Lire la suite
Vers une utopie inclusive et tolérante
Entretien avec Gia Abrassart
Gia Abrassart nous parle ici de son engagement dans l’activisme décolonial, des changements qu’elle perçoit quant à la réception dans l’espace public de ces questions mais aussi du pouvoir de l’art sur la construction de nos imaginaires.
Lire la suite
Qui peut imaginer ?
Entretien avec Daniel Blanga-Gubbay
Curateur et chercheur, co-directeur artistique du Kunstenfestivaldesarts, Daniel Blang-Gubbay évoque la violence potentielle de l’indétermination de la loi et la question de la diversité dans les institutions culturelles.
Lire la suite
L’afroitalienne in/visible
Anne-Marie Ange Sibi
Y a-t-il des voix inaudibles, des figures invisibles ? Oui, répond Anne-Marie Ange Sibi, née en Côte d’Ivoire et ayant grandi en Italie. Elle raconte son parcours, celle d’une femme migrante aujourd’hui sans papiers, qui demande à être entendue.
Lire la suite
Se sauver : d’après un atelier d’Elsa Dorlin
Sébastien Marandon
8 septembre 2018. Lors de 3days4ideas, Elsa Dorlin lit son texte « Se sauver n» au Beursschouwburg. Elle y parle d’autodéfense, de politique de la violence, de corps traqués et d’encodage de la peur au service du nécro-libéralisme. Son texte se poste à l’intersection des luttes contre le capitalisme, le sexisme et le colonialisme. Plus important encore, il déploie une réflexion sur les liens qu’entretiennent nos corps et nos identités. Comment parler de ce que j’ai entendu et vécu de ce moment ? Comment dire l’écoute ? Qui parle ?
Lire la suite
bruxelles  
Suivez-nous :