- 
Édito

Édito

Anne-Sophie Sterck,
NIMIS groupe

18-12-2019

Après deux volumes d’Archipels et un hors-série du Journal de Culture & Démocratie, ce second hors-série poursuit l’exploration des cultures et pratiques de sociétés traversées par les frontières et les migrations.

Quand Culture & Démocratie se proposait de consacrer ce hors-série à la question des camps, le collectif de théâtre NIMIS groupe travaillait depuis quelques mois sur les dispositifs d’enfermement des étranger·ères. Un dialogue s’est alors ouvert entre une recherche documentaire menée par des comédien·nes et l’élaboration de cette revue. Celles-ci se sont déployées à la fois conjointement et parallèlement, ouvrant de nouveaux terrains d’investigation à la croisée de l’analyse et de l’artistique. Le fruit de ce dialogue, de ces trajets entremêlés, se trouve aujourd’hui dans ces pages.
Dans le monde, ces lieux qu’on appelle les camps soulèvent de nombreuses questions dont certaines seront abordées ici : persistance du colonialisme, rôle ambigu du secteur humanitaire, accointances avec le marché de la surveillance, inventions de nouvelles organisations sociales, etc. Des chercheur·ses s’attellent à ces questions mais les artistes aussi s’en emparent. Comprendre comment les camps ont été représentés hier et le sont aujourd’hui permet de saisir les enjeux qui s’y tissent. Certains artistes, en ce sens, se mettent à l’œuvre pour déjouer nos représentations et rendre visible ce qui se passe dans ces lieux souvent maintenus dans l’ombre. Nous espérons qu’artistes et chercheur·ses s’éclairent les un·es et les autres dans les pages qui suivent pour dessiner les contours de ces lieux à part – d’un point de vue territorial, économique, politique et humain – que sont les camps.

Pour faire théâtre de sujets à ce point inscrits dans le réel, le NIMIS groupe se nourrit de textes mais aussi, et surtout, de rencontres humaines. Le numéro de cette revue est le témoin de certaines d’entre elles. Sont ici rassemblés les mots, les paroles de personnes que nous souhaitions vous partager. En espérant que vous y trouverez un peu de l’humanité qui, dans ces camps, est souvent mise à mal, mais qui pourtant résiste et parfois se soulève.

Articles Liés

PDF
Journal HS 2019
Hors-série 2019 ‒ « Camps »
Édito

Anne-Sophie Sterck,
NIMIS groupe

Levons le camp !

Claude Fafchamps

Introduction
Les campements : espaces de résilience des mondes tsiganes au début du XXe siècle

Un article d'Adèle Sutre

Né hier

Une nouvelle de Basel Adoum

Qui fait vivre le « système camp » ?

Entretien avec Anne-Sophie Sterck, Yaël Steinmann et Sarah Testa du NIMIS groupe

« La terre n’appartient à personne » – Récits des centres fermés en Belgique

Pauline Fonsny et Anaïs Carton

« Il n’est de frontière qu’on outrepasse »

Entretien avec Hamedine Kane

Ô mon frère en exil

Un poème de Hassan Yassin

D’un camp à l’autre – Iphigénie à Kos

Un article de Maria Kakogianni

Le camp comme paradis – Prototype de la technocratie industrielle

Un article de Roland de Bodt

Le business des camps

Un article de Thibault Scohier

Camps de réfugié·es : un instrument dans une politique globale de contrôle des migrations

Entretien avec Clara Lecadet

Anse-à-Pitres : du camp au peuplement

Entretien avec Pierre Michel Jean et Valérie Baeriswyl

Encart – La frontière entre Haïti et la République dominicaine. Tentative de contextualisation
La Petite Maison : un lieu où habiter l’exil

Un article de Baptiste De Reymaeker

Du camp à la ville

Un article de Nimetulla Parlaku

La tentation de l’encampement

Entretien avec Michel Agier

Les camps, une gestion des réfugié·es qui questionne

Entretien avec Alice Corbet

Une approche perspectiviste du camp

Entretien avec Aurore Vermylen

« On a gagné le campement » – Des formes de la halte aux régimes de négociation de la présence voyageuse

Un article de Gaëlla Loiseau

Kolektif 2 Dymansion