- 
dossier

Ô mon frère en exil

Hassan Yassin

18-12-2019

Hassan Yassin est né à Oumdourman au Soudan. Engagé plusieurs années dans différentes ONG, il est emprisonné à Karthoum, accusé par le gouvernement de salir l’image du pays. Il le quitte alors et arrive en France en 2016, à l’issue d’un long parcours dont une partie est racontée dans le livre L’étranger qui vient, de Michel Agier (Seuil, 2018). De lui, on y lit : « Sous le métro, sous la tente, il écrit ses poèmes sans papiers. Il les écrit là où il les diffuse, sur son appareil et smartphone, très peu phone et beaucoup d’autres choses. Hassan porte en lui tout ce dont parle la crise migratoire de l’Europe. » Il écrit aujourd’hui sur la ville et l’exil, est régulièrement invité à lire ses poèmes, et prépare l’édition d’un recueil aux Presses du Réel.

Traduit de l’arabe (Soudan) par Saida Benayad
Ô mon frère en exil
Que le manque de rêve tue
Tu perds ta force
Tu la laisses dormir sur les trottoirs de l’illusion
Boire aux sources du désespoir.
Ô frère maudit par l’exil
Ta jeunesse ? tu l’as usée à faire la queue
À trainer en boite
À te gorger de piquette
Ô frère maudit
Orphelin de tes rêves et tes propres pensées
Chassé de ta patrie, expulsé, réduit à l’exil,
C’est pour toi que je tisse des mots chargés de volonté
Afin de t’élever pour embrasser tes rêves
Ce que tu ressens, comment le partager, je le sais
Je sais ce que ça veut dire de pleurer contre ces murs
Je la connais ta solitude
Et je l’ai sur les lèvres le chant de l’isolé
La sueur, le sang, les larmes
Nous conduisent à dire adieu…
Pourtant nous devons vivre un peu
Pour préserver la chaleur de l’amour
Dans l’air glacé du soir qui nous attend
Nous devons tout oublier
Nous devons tout recommencer
Rechercher une patrie douce
Pour qu’à nouveau les femmes accueillent dans leur sein nos pleurs
Pour que les hommes tirent de notre amitié orgueil !
Il nous faut atteindre une terre
Qui ne soit pas gourmande de nos corps
Afin de redonner à notre âme
La vie intègre de ses forces
Secoue le joug de l’illusion, mon frère !

 أخي في المنفي

يا اخي في المنفي

مقتول الحلم مسلوب القوي

الناعس علي أرصفه الوهم

الساكن ينابيع الكآبة المؤلمة

أيها الملعون بالمنفي

يا من افنيت صباك في قوائم الانتظار

والتسكع في مهرجانات الليل

المحتسي لا بخس الخمور

ايها المنحوس يا أخي

يتيم الحلم والفكرة

طريد الأوطان والمنفي

انسج لك اغنية مملؤة بالإرادة

لتعلو وتعانق احلامك

اعرف شعورك وآلامك لنقتسمها سويا

اعرف معني البكاء خلف الجدران

وغناءات العزلة المكلوبة

العرق والدماء والدموع

مرغمة على وداعنا

ينبغي لنا ان نعيش قليلا

لنحس بالدفء والحب في المسآت الباردة

علينا نسيان كل هذا والبدء من جديد

بالبحث سويا لموطن دافئ

لنساء يسمحن بالبكاء على مضاجعهن

لرجال يمنحون الصداقة معني

لنبحث في ارض لا تشتاق لأجسادنا

تتنكرنا وتهبنا الوفاء

لنمنح روحينا حق الحياة

بكل قوة اوتيت لنا

افق يا اخي من غيبوبة الوهم

Articles Liés

PDF
Journal HS 2019
Hors-série 2019 ‒ « Camps »
Édito

Anne-Sophie Sterck,
NIMIS groupe

Levons le camp !

Claude Fafchamps

Introduction
Les campements : espaces de résilience des mondes tsiganes au début du XXe siècle

Un article d'Adèle Sutre

Né hier

Une nouvelle de Basel Adoum

Qui fait vivre le « système camp » ?

Entretien avec Anne-Sophie Sterck, Yaël Steinmann et Sarah Testa du NIMIS groupe

« La terre n’appartient à personne » – Récits des centres fermés en Belgique

Pauline Fonsny et Anaïs Carton

« Il n’est de frontière qu’on outrepasse »

Entretien avec Hamedine Kane

Ô mon frère en exil

Un poème de Hassan Yassin

D’un camp à l’autre – Iphigénie à Kos

Un article de Maria Kakogianni

Le camp comme paradis – Prototype de la technocratie industrielle

Un article de Roland de Bodt

Le business des camps

Un article de Thibault Scohier

Camps de réfugié·es : un instrument dans une politique globale de contrôle des migrations

Entretien avec Clara Lecadet

Anse-à-Pitres : du camp au peuplement

Entretien avec Pierre Michel Jean et Valérie Baeriswyl

Encart – La frontière entre Haïti et la République dominicaine. Tentative de contextualisation
La Petite Maison : un lieu où habiter l’exil

Un article de Baptiste De Reymaeker

Du camp à la ville

Un article de Nimetulla Parlaku

La tentation de l’encampement

Entretien avec Michel Agier

Les camps, une gestion des réfugié·es qui questionne

Entretien avec Alice Corbet

Une approche perspectiviste du camp

Entretien avec Aurore Vermylen

« On a gagné le campement » – Des formes de la halte aux régimes de négociation de la présence voyageuse

Un article de Gaëlla Loiseau

Kolektif 2 Dymansion