10 Résultats
Plus on est avec les fous, moins y en a
Mathieu Bietlot, philosophe
À l’ère de la démocratie participative, la prise en charge des personnes en difficulté psychique gagnerait à se collectiviser et ne plus être seulement déléguée à des spécialistes.
Lire la suite
La conspiration des enfants
Entretien avec Camille Louis
Dans La conspiration des enfants, premier livre de Camille Louis qui mélange différents registres d’écriture − enquêtes de terrain et fabulations, faits divers et fictions, dramaturgie et philosophie −, trois enfants se heurtent au capitalisme et son cortège de feux, de cendres et de barbelés qui recouvrent progressivement toutes les régions du monde.
Lire la suite
Penser collectivement les hospitalités #ParOùOnPasse
Ninon et Clara, artistes et habitantes de La Petite Maison
Cet automne, Ninon et Clara ont décidé de se lancer dans un voyage à la rencontre des lieux d’accueil alternatifs émaillant le parcours des personnes exilées et de leurs habitant·es, pour penser avec ces personnes d’autres formes d’accueil, et surtout faire trace. Nous les suivrons dans ce projet, à travers des échanges, et puis en publiant leur carnet de route au fil de ce voyage dont elles nous expliquent ici la genèse et l’intention.
Lire la suite
Le gouvernement va-t-il laisser mourir les sans-papiers ?
Ces dix dernières années, les autorités ont multiplié les réformes restreignant les possibilités d’accès au séjour légal en Belgique. Elles ont ainsi généré et massifié la situation de non-droit dans laquelle plusieurs dizaines de milliers de personnes, rendues « sans papiers », se retrouvent piégées. Par un calcul électoraliste cynique, leurs vies sont mises en balance avec les conséquences politiques d’une décision qui permettrait pourtant de sortir de l’impasse.
Lire la suite
Privée, publique, cosmopolitique : trois leçons sur l’hospitalité
Michel Agier
Mon propos fera écho aux deux tables rondes précédentes, en particulier sur l’importance de la mobilisation autour du mot « hospitalité ». J’évoquerai trois dimensions de l’hospitalité : privée, publique et cosmopolitique. J’aimerais aussi, en conclusion, défendre le passage d’un devoir d’hospitalité – si souvent proclamé et beaucoup trop consensuel en apparence pour être vraiment efficace –, à un droit à l’hospitalité, voire un droit de l’hospitalité, selon les propositions d’Étienne Balibar ; et voir ce que ce passage de la faveur au droit pourrait changer parmi nous et pour les migrant·es. Ce droit réintroduirait les migrant·es eux·elles-mêmes dans la réflexion – alors qu’en parlant d’hospitalité nous parlons plutôt de nous-mêmes – et cela donnerait à l’hospitalité une dimension peut-être plus directement politique, posant finalement la question des nouveaux cadres de la citoyenneté, de ses cadres cosmopolitiques en particulier.
Lire la suite
Les migrant·es « chez soi »
Edgar Szoc
Le livre d’Isabelle Coutant s’intitule Les migrants en bas de chez soi. Le travail de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugié·es ce serait plutôt : « Les migrant·es chez soi ». C’est en cela que consiste essentiellement l’expérience d’hébergement à domicile qu’elle organise.
Lire la suite
Une architecture hospitalière, ça n’existe pas
Entretien avec Léopold Lambert
Léopold Lambert écrit sur « la politique des corps et des espaces ». Il opère une triangulation entre le monde de l’architecture et de l’urbanisme, celui des sciences sociales et celui du militantisme politique.
Lire la suite
L’insoutenable légèreté de l’autre
Mathieu Bietlot
« Il n’y a pas à cultiver une culture de l’hospitalité. Elle est la culture même, il n’y a pas de lien social sans un principe d’hospitalité. » Cette pensée de Jacques Derrida est au cœur de l’analyse de Mathieu Bietlot, publiée en 2013 dans le Journal de Culture & Démocratie. De manière dense et synthétique, l’auteur propose un éclairage philosophique sur cette notion d’hospitalité. Une démarche qui conserve toute sa pertinence dans un contexte où l’on oublie le caractère fondamental de l’accueil de l’autre.  
Lire la suite
Quand les voix font le mur
Evelyne Dal
La Belgique compte sur son territoire cinq centres fermés pour étrangers : le Caricole, le 127bis, les centres de Merksplas, Bruges et Vottem. À cela s’ajoutent les maisons de retour, les centres ouverts, les zones de transit dans les différents aéroports etc., qui participent au contrôle des migrant(e)s et à leur enfermement. Getting the Voice Out est un site Internet qui entend faire sortir la voix de ces enfermé(e)s en relayant leurs témoignages sur leurs conditions d’enfermement et d’expulsion. Il témoigne aussi des résistances qu’ils et elles mènent dans ces prisons. À l’origine de cette initiative, Evelyne Dal nous a accueillis chez elle pour un entretien.
Lire la suite
Ce que j’ai vu n’a pas fini de vous rencontrer
Mathieu Bietlot
Un spectateur – éclairé et actif dans le domaine dont il est question – donne son point de vue, critique et enthousiaste, sur le spectacle du Nimis Groupe, Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu. Il y insiste: ce travail, ce témoignage sont une contribution à un combat exemplaire.  
Lire la suite
bruxelles  
Suivez-nous :