99 Résultats
L’extrême droite en Europe : fatalité ?
Le Conseil d’administration de Culture & Démocratie
Bientôt auront lieu les élections européennes. À l’heure actuelle, l’extrême droite triomphe dans plusieurs pays. Il n’est plus inimaginable qu’elle puisse se constituer un groupe influent à l’Europe. Déjà, les « valeurs » sur lesquelles elle base ses succès, rythment la vie politique : migration, remplacement, déclassement, identité, frontières, c’est toute une culture d’extrême droite qui empoisonne les débats. Comme le confirme le pacte sur l’immigration et l’asile adopté par les 27 et le Parlement européen (20/12/23) ; Un pacte dit-on fortement influencé par Viktor Orban. Et la démocratie de s’affaiblir, s’étioler. L’antidote peut-il être culturel et démocratique ?
Lire la suite
Le mouvement d’aïkido comme transformation du quotidien
Hélène Hiessler, Gilles Rovere, Nathalie Hiessler
Dans une époque où beaucoup souffrent de perte de repères, l’aïkido est une discipline qui, plus que simple art martial, a des dimensions de soins. Les rituels qui règlent la confrontation sur le tatami sont des cadres d’apprentissage pour exporter, dans la vie réelle, une autre présence à soi et aux autres, la conviction que l’autre nous aide à nous améliorer nous-même. Une forme de sensibilisation aux interdépendances plurielles perceptible dans cet entretien avec deux pratiquant·es de longue date, Nathalie Hiessler, ceinture noire 3ème dan, et Gilles Rovere, ceinture noire 4ème dan qui l’enseigne aujourd’hui au sein du club qu’il et elle ont co-fondén.
Lire la suite
Autour de Cassandra
Hélène Hiessler, Bernard Foccroulle, Marcelline Chauveau
Les défis et les enjeux du changement climatique inspirent de nombreux·ses artistes tant la demande pour de nouveaux imaginaires collectifs est pressante afin de nous permettre de naviguer l’incertain. À l’opéra, Cassandra aborde la nécessité de co-construire un nouvel imaginaire à travers une Cassandre contemporaine, Sandra, une scientifique qui tente d’alerter au sujet de la fonte des glaces. L’occasion pour Culture & Démocratie d’échanger avec Bernard Foccroulle, autour de Cassandra, sur les formes ritualisées de l’opéra et sur les formes de sensibilisation que permet ce média culturel.
Lire la suite
Count Your Blessings
Hélène Hiessler, Valérie Vanhoutvinck, Anissa Rouas
Le youyou est un cri-chant traditionnel arabe, principalement féminin, et qui jaillit, puissant, dans des moments de fête. Une bénédiction de ce que la fête produit et que l’on veut préserver. Un club de Bruxelloises étudie et cultive cet art, le décline en performances dans l’espace public. Autant de rituels qui entendent protéger les dimensions immatérielles de ce qui nous relie aux autres, aux choses, au passé et au futur. Un élément clé d’un kit de survie à construire.
Lire la suite
Culture Sound System : un rituel de résistance
Dany Ben Felix
Le sound system est un phénomène qui a laissé une empreinte profonde dans l’histoire de la Jamaïque, mais aussi celle de la Grande-Bretagne et au-delà. Véritable culture, son influence s’est répandue à l’échelle mondiale, transformant de manière durable la musique telle que nous la connaissons aujourd’hui. La figure du·de la DJ par exemple, mais aussi le rap, la block party, la rave et la free party, les musiques house, techno, dubstep, drum and bass, jungle et l’art du remixage sont directement issus de cette tradition. Survoler cette histoire aux basses envoutantes, depuis les racines jusqu’aux formes les plus actuelles, c’est entrevoir une culture musicale émancipatrice, des foyers de narrations sonores tournés vers un autre monde, une autre société, un autre partage de la planète.
Lire la suite
Le jeu de rôle grandeur nature et ses potentialités transformatrices
Rachel Hoekendijk
Le jeu, simple divertissement ? Rachel Hoekendijk propose ici de le replacer dans l’histoire longue de nos cultures, de ses liens tant avec le sacré qu’avec le sacrilège. Voici le cercle magique des jeux de rôles grandeur nature, à connotation militante. Basés sur l’expérience des pouvoirs de la bienveillance, ce sont des pratiques ritualisées qui ouvrent d’autres perspectives relationnelles. En proposant des immersions dans diverses problématiques sociales, leurs protocoles aident à transformer les idées reçues. Autant de dispositifs pour s’essayer à co-construire un nouveau champ des possibles.
Lire la suite
Inventer les rituels de l’énergie
Grégoire Wallenborn
L’omniprésence de l’électricité et de son utilisation a donné lieu à des chorégraphies de gestes et de pratiques quotidiennes. La technique et les infrastructures qui rendent cela possible sont pourtant invisibilisées dans la vie d’une large partie de la planète qui profite sans y penser de la magie de la « Fée Électricité ». Pourtant cette « magie » repose largement sur l’exploitation de ressources qui ne sont pas infinies. Pour se préparer au futur proche dans lequel la production ne pourra plus se calquer sur la demande, Grégoire Wallenborn propose des rituels collectifs de délestage : des moments d’apprentissage social pour redonner un sens et une valeur à ce que nous tenons pour acquis.
Lire la suite
Artivisme, rituels de conjuration, du SIDA au COVID
Antoine Pickels
L’épidémie de SIDA dans les années 1990 a fait naitre de nouvelles façons de manifester. Le corps et l’art sont devenus les médiums des revendications politiques de la communauté queer de l’époque, dans un contexte où l’action politique classique était limitée par l’atmosphère homophobe. Cet art performance activiste revêtait souvent un caractère symbolique et ritualisé, à la façon d’une cérémonie. Quels enseignements pouvons-nous en tirer ? Quelles formes de rituels développées par l’artivisme des années 1990 peuvent inspirer de nouvelles stratégies résilientes face à d’autres épidémies ?
Lire la suite
Rituels, résistance, réciprocité et régénération
Jay Jordan
Dans nos sociétés modernes, le désir d’explorer des rationalités non-scientifiques trouve un écho dans des pratiques de rituels qui font dialoguer le matériel et l’imaginaire, le physique et le symbolique. Pour Jay Jordan, les rituels sont un outil de résistance et de rassemblement. En permettant la sublimation de l’oppression et des traumatismes, ils peuvent devenir une force pour souder une communauté et lui redonner sens.
Lire la suite
Crise climatique et rituels de justice
Françoise Tulkens, Thibault Galland, Vincent Lefebve
La crise climatique a donné lieu à des mobilisations des institutions juridiques et aux processus de constitution du droit afin de répondre aux besoins de justice. La traduction de préoccupations et de questionnements réels en termes juridiques n’est pas dénuée d’aspects ritualisés qui participent au débat collectif sur notre relation à l’environnement, notamment à travers le terme « écocide ». Cette ritualité prend la forme de deux mouvements, deux dynamiques, du haut vers le bas et du bas vers le haut. Que retenir de ces nouvelles mobilisations du droit pour une justice climatique ?
Lire la suite
Conclusions et perspectives par Luc Carton
Luc Carton
1. Mise en œuvre dʼune Plateforme La relative nouveauté de la problématique des DC pour les acteur·ices et le caractère récent de la mise en œuvre du décret soulignent lʼampleur, la complexité et la nécessité de la tâche. Pour toute partie prenante, plus que sʼapproprier une méthode et des outils, il sʼagit dʼune « reconfiguration » des manières de voir et de faire la conception et la programmation dʼune action culturelle à moyen et à long termes. En sʼéloignant de la politique dʼoffre, la problématique des DC invite les acteur·ices culturel·les à sʼaventurer « hors les murs » et à susciter, auprès des populations, associations, personnes et groupes, « par, pour et avec elles », un mouvement de questionnement sur des enjeux sociétaux contemporains, base à présent pour penser in situ les fondements de lʼaction culturelle. La « boucle procédurale » instituée par le décret du 21 novembre 2013 engage une mutation qui résonne loin – jusquʼaux politiques publiques de la culture au niveau territorial – et profond – à lʼintérieur même des métiers, rôles et fonctions des professionnel·les des arts et de la culture.
Lire la suite
Habiter autrement : créer des solidarités pour vivre mieux
Hélène Hiessler, Anne-Laure Wibrin
Plongée dans les rouages de Calico, une expérience concrète d’habitat collectif, solidaire et intergénérationnel, menée depuis 2 ans à Forest. Scènes du quotidien, états d’âmes, logistique et dispositifs organisationnels, un séduisant laboratoire de mixité sociale, de mise en commun, où l’entraide remplace la compétition et la mise en concurrence néo-libérale. Un espace où, au quotidien, se réapproprier les rituels des grands moments d’une vie, de la naissance à la mort, amplifiant ainsi la richesse et le sens du partage.
Lire la suite
Mais où sont les funérailles d’antan ?
Irene Favero
Autrefois, la mort était l’occasion de nombreux rites qui marquaient, symboliquement et spirituellement, cette étape de la vie individuelle et collective. Aujourd’hui pourtant, dans les sociétés occidentales, le rapport à la mort a changé, marqué par un déni social et l’affaiblissement des rites funéraires. Cette question est importante dans un dossier qui entend explorer nos rituels ressources face au changement climatique. Et si, plutôt que de nier notre finitude, nous réapprivoisions la mort en lui (re)donnant sa juste place dans la vie ? Irene Favero lève le tabou auprès de son entourage, en « endeuillée lambda » qui refuse de reléguer l’épreuve du deuil à l’individu.
Lire la suite
Penser avec les zones humides. En quête d’avenirs désirables.
Hélène Hiessler, Allan Wei, Valeria Cirillo
L’apparition de zones humides en plein centre de Bruxelles et de Rome a donné lieu à des pratiques ritualisées propres aux communautés proches de ces lacs. Ces phénomènes de résurgence nous rappellent l’influence de l’environnement physique sur nos relations sociales et l’urgence de repenser la relation entre êtres humains et non-humains face au changement climatique. Allan Wei travaille sur les devenirs des friches urbaines bruxelloises comme le marais Wiels dans un contexte de densification et de gentrification. Valeria Cirillo a pris part à un projet de recherche autour du lac Bullicante avec le collectif Stalker. Il et elle nous parlent ici des rituels qui s’expérimentent autour de ces deux zones humides désormais jumelées.
Lire la suite
L’objet à l’œuvre
Marcelline Chauveau
La relation que nous entretenons aux objets qui nous entourent dit beaucoup de nous et de notre rapport au monde. Au-delà de leur aspect strictement fonctionnel, nos objets sont aussi des médiateurs de savoirs, de mémoires et d’imaginaire. En soignant notre rapport à eux nous prenons finalement soin de nous-mêmes et de nos histoires. Pour Marcelline Chauveau nous pouvons sortir d’un modèle de société basée sur la consommation excessive en inventant de nouvelles ritualités et de nouveaux liens aux choses. Et si nous faisions de notre rapport aux objets un « moyen de résistance à un monde homogène et formaté » ?
Lire la suite
Les expériences artistiques en prison : des rituels pour (re)créer du commun ?
Alexia Stathopoulos
Les personnes incarcérées sont soumises de façon continue aux règles de socialisation de l’institution carcérale. Celles-ci, souvent basées sur des relations de dominations, participent à la violence de l’institution. Pour Alexia Stathopoulos si les interventions artistiques en prison n’échappent jamais complètement à l’ordre établi, elles parviennent à l’ébranler et ouvrent des brèches. Les rituels développés dans ces ateliers – socialisation, savoir-faire, créativité… – permettent de (re)construire du commun et de la subversion dans un cadre particulièrement coercitif.
Lire la suite
Justice restauratrice : dialoguer aujourd’hui pour demain
Salomé Van Billoen
Quels sont nos rituels pour gérer les conflits lorsqu’ils donnent lieu à des formes de violence interdites par la loi ? La justice pénale, qui entend protéger les intérêts de la société et des victimes en sanctionnant les auteur·ices d’infraction, notamment par la détention, est fortement ritualisée avec ses codes, ses costumes et ses règles de prise de parole. La prison, « théâtre carcéral » dont parle Alexia Stathopoulos dans un autre article de ce dossier, est elle aussi un espace de rituels mais dont les effets s’avèrent majoritairement contre-productifs en termes de réparation et de réinsertion tant les conditions de détention sont déshumanisantes. Par ailleurs, quelle place est faite à la souffrance des victimes ? Comment penser la restauration et l’apaisement des un·es en même temps que la responsabilisation des autres, au-delà de la peine ? Ces questions sont au cœur du travail de la justice restauratrice. Récemment réintroduite sous des formes nouvelles en Europe, ce type de médiation existe ailleurs dans le monde, parfois depuis longtemps. Ces rituels de résolution de conflit, qui n’évacuent pas la complexité du processus de justice, sont riches d’enseignements. Salomé Van Billoen, médiatrice en justice restauratrice, nous parle de son expérience de cette pratique entre le Rwanda, le Congo et la Belgique.
Lire la suite
Rituels de la carte
Corinne Luxembourg
La réalisation d’une carte est le résultat d’une série de rituels qui organisent les connaissances pour établir, par la représentation, une mainmise sur le territoire, une représentation finie du monde. De l’élaboration de la légende au dessin final – à la main ou sur ordinateur –, la carte reste trop souvent une « pensée vue d’en haut ». Pour Corinne Luxembourg, il est urgent de réinventer les rituels de la cartographie pour se rapprocher du sol et prendre conscience de la finitude de la planète.
Lire la suite
Faire vivre les rituels, l’espace public et la démocratie
Jan Vromman
Comment vivre le rituel aujourd’hui dans l’espace public ? Voilà une question que nous pose le dernier documentaire de Jan Vromman, intitulé Als reuzen sterven (Quand les géants meurentn). Avec humilité mais sans concession, le réalisateur explore la thématique des rituels et des manifestations populaires à travers des images d’archives et des captations sur le vif du folklore des Géants en Belgique. À l’heure du déclin de ces représentations patrimoniales en Flandre et en Wallonie, le documentaire interroge ces formes, leur capacité à mobiliser des communautés et la pertinence de le faire. Via un travail aux allures d’enquête, Jan Vromman montre comment ces rassemblements collectifs constituent autant de manières d’occuper les rues et les places, autant d’occasions de se rencontrer au sein de l’espace public mais aussi les conflits qui s’y développent. Cet entretien revient sur des éléments du film autour de l’actualité des rituels et du rôle que ces organisations sociales ont dans la vitalité de nos espaces démocratiques pour faire émerger une nouvelle société, un nouveau modèle culturel.
Lire la suite
Rituels et droits culturels
Thibault Galland
Le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles compte un grand nombre de manifestations folkloriques qui font la richesse de son patrimoine culturel immatériel. Ces célébrations extrêmement ritualisées et parfois très anciennes charrient un certain nombre de valeurs qui doivent pouvoir évoluer pour répondre aux enjeux sociétaux qui traversent les territoires dans lesquels elles sont ancrées. Dans cet article, Thibault Galland met en lumière la façon dont la médiation culturelle peut s’inspirer des droits culturels pour imaginer ces évolutions, préparant ainsi l’imaginaire d’une nouvelle société adaptée aux défis de demain.
Lire la suite
Rituels et musées
Anne Françoise Rasseaux, Virginie Mamet, Patricia Balletti, Laura Pleuger, Stéphanie Masuy
La notion de rituel partage avec le musée la mise en tension entre temps passés et horizons communs, la continuité et le changement, quelque chose aussi de l’ordre du passage au sens de transformation et de transmission. Les mots rituel et musée posent les questions associées du comment hériter, comment transmettre ce qui demeure tout en permettant à chacun·e de changer d’état au fil du temps : s’enraciner pour mieux « s’encommunern » et dans le même temps se mettre en mouvement ? Enfin tous les deux mettent en scène un rapport au corps, mettent en geste ce qui les traverse – ces corps –, ce qui demeure, ce qui change et ce qui disparait ? Le rituel a toujours été un moyen pour les sociétés de « s’ouvrir à des échanges multiples avec leur milieu et les existants visibles et invisibles qui l’occupent » dit Myriam Wathee-Delmotte dans le catalogue de l’exposition du Musée L, Art & rite. Le pouvoir des objetsn, qui nous servira de fil rouge dans ce texte collectif. Cet article choral montre comment la notion de rituel traverse les pratiques et dispositifs de médiation culturelle dans le quotidien de quatre musées, et s’interroge donc sur les formes et les effets des rituels qui accompagnent la monstration des œuvres.
Lire la suite
Le PECA, de nouveaux rituels pour l’école
Sabine de Ville
Cet article de Sabine de Ville prolonge la réflexion de Bernard Delvaux sur l’institution scolaire et les nouveaux rituels à y inventer. Elle voit dans la récente inscription dans les programme du Parcours d’Éducation Culturel et Artistique (PECA), une nouvelle forme de rituel d’initiation culturelle à valoriser. L’ambition de ce programme est de permettre à chaque élève d’accéder à la vie culturelle, de rencontrer des œuvres, des artistes et des pratiques culturelles, de fréquenter des lieux culturels, mais aussi d’acquérir des savoirs, des connaissances et des compétences, dans une perspective de développement de l’esprit critique et de l’expression personnelle.
Lire la suite
L’Infusante ou l’école idéale
Bernard Delvaux
L’école, en tant que lieu d’apprentissage de savoirs et de la vie en communauté, est régie par un grand nombre de rituels qui définissent le rôle et la place de chaque individu (adulte et enfant) dans le groupe. Pour Bernard Delvaux, l’institution scolaire actuelle reproduit les schémas de la société libérale dans laquelle elle s’inscrit et ne favorise pas suffisamment l’émancipation et l’esprit critique. Il invite à repenser profondément ce modèle et propose de nouveaux rituels pour une école qui permette l’expression d’une pensée la plus autonome possible dans un rapport d’égalité de pouvoir entre les individus.
Lire la suite
Le défi de la sobriété idéologique par le rituel
Yves Hélias
Statut et fonction du rituel dans l’expérience du Congrès ordinaire de banalyse En 1982, Yves Hélias et Pierre Bazantay lançaient une proposition critique avec la première invitation au Congrès ordinaire de banalyse, expérience qui allait, pendant dix ans, se tenir annuellement à la halte ferroviaire des Fades en Auvergne. Ce congrès n’avait aucun objet déterminé sinon de partager une observation du banal dans un endroit où il ne se passait rien. À défaut de contenu réflexif clairement défini, chaque rassemblement fut soigneusement ritualisé. Le rite venant compenser l’absence de socle idéologique et assurer la cohésion d’un groupe qui ne partageait a priori aucune croyance commune. Yves Hélias revient ici sur cette expérience banalytique et sur la façon dont le recours au rituel a accompagné une critique des dérives consuméristes de la modernité, notamment en introduisant un autre rapport au temps et une prise de distance propice à la réflexivité.
Lire la suite
Imaginer nos rituels à venir
Maririta Guerbo
Que sont les rituels ? Quel rapport entretenons-nous avec eux ? Quels seraient les rituels à imaginer pour vivre ensemble demain ? Maririta Guerbo interroge dans cet article notre besoin de rituels et le rapport au temps qu’il suppose. Pour la chercheuse, nous devons inventer de nouveaux rituels collectifs pour tenter de répondre aux besoins structurants de notre espèce. Elle propose un cahier des charges pour une réflexion collective, dans lequel elle identifie quatre types de besoins correspondant à des moments critiques de l’existence et où le recours au rituel se fait des plus criant : les rituels d’initiation ; les rituels de consommation ; les rituels funéraires et les rituels apocalyptiques.
Lire la suite
L’économie des festivals : bonne pour la planète ?
Pierre Hemptinne
Au printemps, les festivals d’été se profilant à l’horizon, plusieurs articles dans la presse française et belge se sont émus des dangers de « concentration » dans le milieu musical festivalier. Entendez : la prédominance sans vergogne de grands groupes privés motivés uniquement par la rentabilité, mettant en danger festivals indépendants et diversité culturelle. En Belgique, à la même période, l’artiste Konoba a annoncé mettre sa carrière musicale entre parenthèses du fait de la trop grande industrialisation du secteur musical, cette même industrialisation qui détermine l’économie actuelle des festivals. Comment poser les termes de cette problématique dans le cadre d’une société dont le modèle culturel capitaliste est à bout de souffle et de plus en plus toxique ?
Lire la suite
Arpenter le pensé et l’impensé
Pierre Hemptinne
Pierre Hemptinne se voit avant tout comme lecteur et écrivant, cycliste et jardinier. Depuis quarante ans, il développe une pratique et une réflexion sur la médiation culturelle – ce qui est peut-être lié, va savoir. État du monde oblige, il s’intéresse aujourd’hui aux indispensables changements de modèles culturels face à la crise climatique. Qui peut dire, qui peut parler ? Ici, il a choisi d’éclairer la manière dont la langue formate nos rapports aux semblables et aux différents en croisant les réflexions de Michael Lucken, professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales en France (Inalco) et les pratiques d’arpentage de l’éducation populaire qu’évoque l’autrice Anne-Lise Cydzik de l’association belge Présence Action Culturelle.
Lire la suite
Le tabou de la dette
Lorenzo Di Nicola, Martine Van Oosthuyse
En juin 2022, Culture & Démocratie a organisé avec l’asbl Esquifsn une semaine sur le surendettement au centre Brueghel, à Bruxelles, durant laquelle des membres des groupes de parole de l’association Trapes – Tous en réseau autour de la prévention et de l’expérience du surendettementn ont partagé leurs expériences. Maryline Le Corre a alors été frappée par le silence qui entoure la question du surendettement, mais aussi par la violence administrative à laquelle iels racontaient être confronté·es, notamment par le biais du langage bien spécifique aux procédures. Parce que cette question concerne un nombre important de personnes et que le surendettement reste une expérience tue, honteuse, dans Papier Machine elle a souhaité échanger avec deux des membres de Trapes, Lorenzo Di Nicola et Martine Van Oosthuyse, pour donner à entendre ces vécus et rendre hommage à la manière dont iels ont réussi, d’une certaine façon, à reprendre contrôle par la parole.
Lire la suite
Travail, sens, éco-anxiété
Pierre Hemptinne
Les débats sur le recul de l’âge de la pension révèlent un malaise croissant avec ce qui est considéré comme une « vie bonne ». L’impact catastrophique de l’activité humaine sur l’habitabilité de la planète aliène un grand nombre de métiers. Selon le philosophe Baptiste Morizot, cette perte de sens va de pair avec l’aliénation du vivant engendrée par notre modèle économique. En nommant cette crise relationnelle, il ouvre aussi des perspectives de solutions…
Lire la suite
Détourner le regard
Toma Muteba Luntumbue et Olivier Marboeuf
Repenser la cohabitation planétaire, avec égalité de toutes et tous face à la crise climatique et partage juste des ressources naturelles, exige d’extirper le récit colonial de tous les inconscients dominants. Régénérer l’imaginaire collectif, c’est pratiquer le marronnage à grande échelle, ouvrir à de nouvelles alliances. Déconstruire l’histoire est indispensable pour retrouver pages blanches et communs narratifs porteurs d’espoir.
Lire la suite
bruxelles  
Suivez-nous :