70 Résultats
Détourner le regard
Toma Muteba Luntumbue et Olivier Marboeuf
Repenser la cohabitation planétaire, avec égalité de toutes et tous face à la crise climatique et partage juste des ressources naturelles, exige d’extirper le récit colonial de tous les inconscients dominants. Régénérer l’imaginaire collectif, c’est pratiquer le marronnage à grande échelle, ouvrir à de nouvelles alliances. Déconstruire l’histoire est indispensable pour retrouver pages blanches et communs narratifs porteurs d’espoir.
Lire la suite
Le point sur culture et écologie
Pierre Hemptinne
En mêlant analyse et fiction, Pierre Hemptinne revient sur la récente fermeture des PointCulture, rend hommage à ceux et celles qui s’y sont investis et esquisse ce qui aurait pu advenir en termes de changement d'imaginaire.
Lire la suite
Transformer les images du futur en récit
Entretien avec Melat Gebeyaw Nigussie, directrice générale et artistique du Beursschouwburg
Pour Melat Gebeyaw Nigussie, directrice générale et artistique du Beursschouwburg à Bruxelles, une organisation culturelle doit être un catalyseur de changement. Les idées ne manquent pas pour imaginer des futurs vivables, affirme-t-elle, mais en les rassemblant au sein d’un même lieu, et avec le travail narratif d’une équipe de programmation, se fait l’esquisse d’un récit, d’une histoire cohérente, un devenir potentiel.
Lire la suite
Quels récits pour maintenir l’histoire en vie ?
Entretien avec Sébastien Foucault et Julie Remacle, fondateur·ices de la compagnie Que faire ?, metteur en scène et dramaturge de la pièce Reporters de guerre.
Avec la pièce Reporters de guerre, Sébastien Foucault et Julie Remacle nous ramènent en Bosnie entre 1991 et 1995. La pièce interroge la construction des récits journalistiques et l’impact de ceux-ci sur nos subconscients et nos imaginaires. Le journalisme et les œuvres culturelles peuvent-ils modifier nos représentations mentales pour nous aider à résister au chaos et à l’effondrement ?
Lire la suite
Nous sommes le paysage
Entretien avec Cathy Ming Jung, directrice du Rideau de Bruxelles
Un théâtre comme carrefour des récits individuels et collectifs, lieu d’échanges et de mutations des imaginaires.
Lire la suite
Et si le temps de la guerre était conté ? Réflexions autour des récits et des imaginaires guerriers
Juliette Lafosse, philosophe
Les récits de guerre offrent d’ordinaire un tableau manichéen du conflit, opposant les méchant·es aux gentil·les. Dans son analyse, la philosophe propose une autre modalité du dire guerrier dans l’espoir de rendre aux récits leurs facultés émancipatrices.
Lire la suite
De la défaite de l’imagination, et de certains de ses effets
Katrin Solhdju
Pour produire des récits porteurs de devenirs vivables, il ne suffit pas d’en appeler au changement des imaginaires. L’imagination doit aussi être reconnue comme productrice de connaissances, comme moteur d’expériences qui ouvrent de nouveaux possibles. A travers l’histoire de la mise à l’épreuve, au XVIIIe siècle, des pratiques de magnétisme animal (précurseur de l’hypnotisme) et de la figure du charlatan, Katrin Sohldju nous montre comment s’est développée la relation ambiguë de la médecine à l’imagination, et ses conséquences notamment politiques.
Lire la suite
Pour une communauté écologique sur les bords de l'Escaut
Lola Massinon, sociologue
Au sein d’un territoire précis, un cas concret de chocs narratifs, révélateur des paradoxes de l’Anthropocène. S’y enchevêtrent les lignes de vie de celles et ceux qui n’ont pas la maitrise de leur imaginaire, faisant partie du paysage, portés par les « traditions », paysan·nes et espèces domestiques.
Lire la suite
Quelles ressources de l’imaginaire ?
Pierre Hemptinne
Au fur et à mesure que l’évidence de la crise climatique s’impose concrètement au quotidien, le lexique de ceux et celles qui traitent depuis longtemps de cette urgence se diffuse plus largement. Alors que, jusqu’ici, il faisait office de repoussoir, le terme « sobriété » est mis à toutes les sauces, y compris démagogiques. Il en est de même de la question du « changement d’imaginaire », du « besoin de nouveaux récits », devenue incontournable, ce qui constitue déjà un acquis. Même si, pour certain·es, cela peut ne signifier qu’une mode ou un nouveau marché culturel à conquérir.
Lire la suite
Spéculativismes. Sortir du réalisme capitaliste par la fiction spéculative
Jean-Baptiste Molina, chercheur et activiste en fiction spéculative
L’appel à produire de nouveaux récits est omniprésent. C’est que la panne d’imagination est sévère. Or, « nouveaux récits », ça peut dire tout et son contraire. Nous avons besoin d’un diagnostic clair de ce que signifie être face à cette panne d’imagination.
Lire la suite
Imaginaire collectif et réalité
Rosa Amelia Plumelle-Uribe, avocate et essayiste
Qui produit les grands récits historiques nourrissant nos imaginaires sociétaux et nos représentations du monde ? Rosa Amelia Plumelle-Uribe s’intéresse particulièrement à l’histoire coloniale et à ses conséquences dans les imaginaires contemporains. À travers des exemples précis, elle entend mettre au jour des contre-récits afin de libérer l’imaginaire social et changer les mentalités.
Lire la suite
Play (plaies) : tacler les représentations
Entretien avec Clara Bellemans Moya
Clara Bellemans Moya nous parle de Play (plaies) un projet de création théâtrale au départ d’un langage footballistique. Pour elle, par ailleurs coéquipière dans une équipe de foot féminin, les univers du foot et du théâtre ne sont finalement pas si éloignés : au fond, c’est du spectacle vivant.
Lire la suite
Pour des politiques temporelles
Reine Marcelis
Qu’appelle-t-on des « politiques temporelles » ? Des syndicats italiens les ont expérimentées. Reine Marcelis s’y intéresse avec un prisme d’égalité des genres qui implique de s’arrêter sur la manière dont notre temps est fragmenté, découpé et ce que ce découpage fait à notre vie culturelle, sociale et familiale.
Lire la suite
Temps-paysage ou l'art de composer des temps multiples
Bernadette Bensaude-Vincent
Le brusque arrêt des activités quotidiennes au niveau mondial a aussi perturbé nos emplois du temps. Cet arrêt du temps, ou du moins ces perturbations, viennent mettre à mal une vision linéaire de la chronologie dans laquelle nous avions l’habitude d’inscrire les évènements du monde. Ne pourrait-on pas apprendre des différentes formes de vie d’autres manières d’appréhender le temps ?
Lire la suite
Pandémie et pathocène : une question de temps
Gil Bartholeyns
Comment la question du temps, de l’époque, se pose-t-elle aux anthropologues et aux historien⋅es ? Gil Bartholeyns propose le terme de « pathocène » pour situer notre présent dans le temps plus long d’une époque marquée par les maladies industrielles et l’anéantissement de masse des espèces non-humaines.
Lire la suite
Le retard, une résistance à la marchandisation du temps
Hélène L'Heuillet
La peur de l’ennui et la hantise du retard : deux expressions du malaise temporel qui, selon Hélène L’Heuillet, caractérise notre époque. La conjugaison des deux nous pousse dans une course folle. Or cette course ne nous fait-elle pas perdre quelque chose ? Dans notre situation post-pandémie de Covid-19, et à l’heure du tout productivisme qui fait du temps la clé de voute du profit, que pouvons-nous apprendre de ce temps continu de l’urgence ? Pouvons-nous y trouver des renversements, ou du moins des leviers de résistance ?
Lire la suite
Entre Kairos et Chronos
Marianne Langlet
Le travail social s’écartèle entre deux injonctions contraires : d’un côté la nécessité de la prévention qui nécessite un temps long, et de l’autre l’accélération impulsée par les logiques gestionnaires issues du secteur privé qui pressurisent le temps parfois jusqu’à la maltraitance. Augmentée par la numérisation du travail social dont les outils permettent le calcul et la mesure stricte des prestations, la culture du résultat et de l’acte calibré dénature le sens de ce travail.
Lire la suite
Urgences à l’hôpital
Entretien avec Emmanuelle Desmet
La question du temps est centrale à l’hôpital, a fortiori dans un service de soins intensifs. Les logiques gestionnaires de ces institutions permettent-elles aux soignant·es d’être simplement présent·es auprès des patient·es, de les écouter ? Face à l’informatisation à marche forcée des services, quel temps est laissé à la relation avec les patient·es ? La crise sanitaire que nous venons de traverser a-t-elle accéléré ces logiques ?
Lire la suite
Fissurer la grande accélération
Entretien avec Laurent Vidal, historien et enseignant-chercheur.
Le travail de Laurent Vidal fait la généalogie des marges et poches de résistance des accélérations sociales, mais aussi de l’obsession de l’efficacité, confondue avec la promptitude et la vitesse économique.
Lire la suite
Santé et droits culturels
Thibault Galland
Si l’on compare la Déclaration d’Alma-Ata, la Charte d’Ottawa ou la Déclaration de Jakarta avec les référentiels des droits culturels tels que la Déclaration de Fribourg ou le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, on constate à quel point ces textes construisent un sens commun. La Plateforme d'observation des droits culturels a été invitée à contribuer au numéro de juin de Santé Conjuguée, la revue de la Fédération des maisons médicales à l’occasion de son 40e anniversaire.
Lire la suite
Les droits culturels, entre pratique et théorie
Paul Biot
Le 13 décembre 2021, dans les locaux de PointCulture Bruxelles, eut lieu une rencontre mêlant histoire et perspectives des droits culturels en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), entre praticien·nes et théoricien·nes, entre questions et parfois réponses et solutions.
Lire la suite
L’agir féministe au temps du Covid
Nadine Plateau
Cet entretien mené par Nadine Plateau apporte un éclairage sur les bouleversements et ajustements vécus par deux associations féministes d’éducation permanente dans leur lutte pour l’émancipation des femmes.
Lire la suite
Pistage dans le cyberespace
Corentin
La généralisation de l’usage de la téléphonie mobile, du bornage par les antennes wi-fi et de la pratique de stockage dit « cloud » a fait émerger de nouvelles manières d’appréhender les déplacements dans l’espace public. De plus en plus répandues dans le contexte de la pandémie et d’une volonté affirmée de « gérer les foules », ces technologies participent aussi d’une surveillance généralisée des individus, souvent à des fins marchandes. En collectant massivement nos données privées dans certains espaces publics, ces dispositifs de surveillance − cartographiés par le collectif Technopolice − mettent à mal la protection de celles-ci. En outre, ils surdéterminent nos comportements, car si le pistage numérique aide à prédire les déplacements des foules, il permet aussi de les diriger sans qu’elles en aient conscience. En modifiant ainsi nos manières d’appréhender et d’habiter collectivement l'espace public, ces dispositifs ne présentent-ils pas un risque pour une approche véritablement émancipatrice de celui-ci ? Et si oui, comment en sortir ?
Lire la suite
Resserrer nos mondes : retrouver le territoire
Renaud-Selim Sanli
La notion de territoire a mauvaise presse dans le champ de l’idéologie. Pourtant des penseurs comme Bruno Latour lui redonnent une force critique. Le travail de ce sociologue et philosophe a nourri une part importante des discussions en amont de ce dossier. Cet article en livre quelques éléments qui, en écho à d'autres pensées voisines, résonnent avec notre projet éditorial. Il montre comment la notion de territoire chez Latour peut servir de point de départ pour comprendre et agir sur les nœuds politiques, économiques, culturels et sociaux. Loin d’une notion surplombante qui aurait pour objectif de « distribuer le Savoir critique », cette notion peut permettre d’apprendre à lutter avec le monde dans lequel nous vivons.
Lire la suite
Niches et passages : de nouveaux territoires plus qu’humains
Joëlle Zask
Quelles sont les limites du vivre-ensemble ? Le territoire comme concept du droit moderne et étatique en est-il la bonne échelle ?  Joëlle Zask propose de modifier radicalement nos concepts classiques de « villes forteresses » pour penser des villes multi-espèces, « écologisées », comme des territoires de protection autant que d’échanges.
Lire la suite
Les centres culturels à la rencontre de leurs territoires
Morgane Degrijse
Partir du territoire permet d’opérer un questionnement sur les catégories spatiales ou conceptuelles (par exemple « le public ») qui entourent ce qu’on nomme « vie culturelle ». Pour qui conçoit l’activité culturelle comme composante d’un bassin de vie, c’est une action collective qui se profile à chaque franchissement de frontière. C’est aussi dès lors, prendre conscience de lieux non-investis alors même qu’on les côtoie quotidiennement. La démarche d’« analyse partagée » mise en place par les centres culturels de Fédération Wallonie-Bruxelles les amène ainsi à ne pas circonscrire « la culture » à des espaces clos et institués et favorise la porosité de leurs territoires.
Lire la suite
Le territoire de l'école à l'épreuve du confinement
Julie Dock-Gadisseur, Marie Poncin et Marjorie Van Den Heuvel
Depuis plus d’un an, notre système scolaire est particulièrement touché par la pandémie. D’un arrêt total des cours en présentiel en mars 2020 à la mise en place d’un système d’enseignement hybride de novembre 2020 à avril 2021, alternant entre cours à distance et en classe, le territoire de l’école a été profondément bouleversé. Comment cette transformation du lieu scolaire a-t-elle été vécue ? Quelles sont les résistances qui ont été rencontrées, les difficultés auxquelles il a fallu faire face ? Y a-t-il eu des effets positifs, voir des enrichissements ? Trois enseignantes nous partagent ici leurs réflexions.
Lire la suite
Appartenances : décoloniser la pensée
Questions à Ilke Adam, Gily Coene, Douna Bourabain, Bas van Heur, Lena Imeraj et Tuba Bircan
Migration, Equality & Racism, 44 Opinionsn est un ouvrage collectif et interdisciplinaire publié en anglais par des chercheurs et chercheuses de la Vrij Universiteit Brussel (VUB) qui associe des territoires de recherche différents. Il propose un kaléidoscope de positions et d’opinions informées sur les problématiques croisées des politiques migratoires, de l’égalité des chances et des racismes. Ce livre se veut un outil exigeant mais accessible, et si leurs réponses ne sont pas toujours faciles à entendre, il est intéressant de donner à voir comment ces universitaires bruxellois·es pensent la « lutte des territoires » (sols et pensées) et comment elle influence nos manières de les habiter et nos appartenances.
Lire la suite
Territoires de liens : expériences en santé mentale
Entretien avec Aurélie Ehx et Laurent Bouchain
Dans le secteur de la santé mentale plusieurs territoires se superposent. La pandémie est venue bouleverser les rapports entre les uns et les autres, et d’autres relations se sont tissées autour des territoires existentiels et expérienciels des publics comme des travailleurs et travailleuses. Dans la difficulté il a fallu mettre en place d’autres pratiques, d'autres modes d’accompagnement face parfois à une aggravation des précarités psychiques. Mais cette adaptation aux clôtures imposées s’est aussi accompagnée d’ouvertures, de nouvelles manières de « faire soin ». Laurent Bouchain raconte ici l’expérience de l’Écheveau, service culturel au cœur d’un hôpital psychiatrique, et Aurélie Ehx celle de l’Autre « lieu », espace d’accueil, de soutien et d’accompagnement de personnes aux prises avec des troubles psychiques.
Lire la suite
Artistes à l’hôpital : quel(s) territoire(s) en temps de pandémie ?
Entretien avec Fabienne Audureau, Catherine Vanandruel et Barbara Roman
L’hôpital, un territoire administratif ? Un terrain d’action ? Pour les artistes dont c’est le lieu d’intervention, la notion de territoire englobe bien davantage que cela. La pandémie qui a transformé les hôpitaux en forteresses a bouleversé leurs pratiques soudain étiquetées « non-essentielles ».
Lire la suite
bruxelles  
Suivez-nous :